comestiblement ou une autre façon de se nourrir tous les jours

 

 

Alchimie culinaire :

En fonction des quatre éléments régissant notre univers et étant donné l'opposition complémentaire, la vie sédentaire de l'être humain contemporain et occidental, voici un plan, une manière de se nourrir sainement entretenant le corps et l'esprit dans un certain équilibre !

D'abord il faut un base d'aliments qui sont les céréales et des légumes  (ou végétaux !) et ce toute l'année, et considérons la viande et le poisson (on peut s'en passer ou les réserver pour le plaisir de la fête) comme des apports de saveurs et de goûts. En assaisonnant les plats avec des herbes aromatiques de première fraicheur car porteuses de vertus thérapeutiques. On notera que les oeufs sont des éléments saisonnier et assimilés à la viande et au poisson.

Donc pour se nourrir l'ETE, qui est une saison considérée "humide" et au climat chaud et en respectant les aspects : cru, chaud, léger, eau et air; on consommera donc des légumes et des fruits (pourquoi pas un peu de poisson). Des céréales bien sûr et sous forme de crêpes ou de galettes. Des consommés légers, des plats cuisinés froids, des crudités en grandes quantités.

Et pour se nourrir l'HIVER, qui est une saison considérée "séche" et au climat froid et en respectant les aspects : cuit, froid, dense, feu et terre; on consommera donc des céréales et des légumineuses (pourquoi pas un peu de viande). Des céréales bien sûr, entières et préparées. Des soupes, des potages et des plats chauds en quantités réduites.

 

tableau des nutriments.pdf

 

Céréales TABLEAU.pdf

 

 

Les aliments lacto fermentés


La fermentation est la transformation d'une substance organique sous l'action de ferments ou enzymes produits par des bactéries ou des champignons microscopiques.

Il existe deux types de fermentations utilisées par l'homme :

la fermentation alcoolique,

la fermentation lactique.

la fermentation lactique présente un intérêt important sur le plan nutritionnel.


 les bactéries sont des êtres vivants unicellulaires présents partout en trés grand nombre et qui se multiplient par division, par deux, ce qui donne une deuxième bactérie identique à la première, etc.

voir à ce sujet le livre : "Le Principe de Lucifer et dont l'auteur (Howard Bloom) explique la prolifération des bactéries ! sorte de survie et d'évolution des espèces.

Dans un milieu favorable au développement des bactéries on peut assister à une prolifération exceptionnelle : en 24 heures, 285000 milliards de bactéries ! par contre en milieu défavorable celles-ci se transforment en spores attendant, parfois de nombreuses années, le moment idéal pour agir.

les champignons sont déterminés en deux groupes : les levures (unicellulaires) et les champignons filamenteux ou moisissures. Leurs structures sont plus complexes que les bactéries mais leurs propriétés sont voisines. Les levures se multiplient de la même manière que les bactéries et forment aussi des spores. Elles interviennent dans les transformations alcooliques. Les moisissures sont des champignons microscopiques et certains d'entre eux possédent des spores assurant leur reproduction.

Toutes les transformations chimiques intervenant au cours des fermentations sont sous la dépendance de catalyseurs organiques : les enzymes ou diastases. (Les catalyseurs sont des substances dont la présence est nécessaire, en quantités infinitésimales, à la réalisation de certaines réactions chimiques, mais qui ne sont pas transformées par ces réactions). Les enzymes permettent de transformer les grosses molécules en petits éléments nécessaires pour traverser les membranes microbiennes nourrissant ainsi ces derniers. Les enzymes sont détruites à l'ébullition mais inactivées par le froid. Les enzymes sont la clé des fermentations et de la digestion.

La base de la fermentation est une suite de réactions biochimiques complexes d'une partie des glucides en divers produits finaux exigeant à chaque étape différents enzymes synthétisés par les organismes au moment des transformations. Comme si un plan avait été défini à l'avance pour arriver à un certain résultat, sorte de programmation où certains acteurs, invisibles au départ, se révèlent au fur et à mesure de l'évolution pour accomplir une tâche bien précise. Opération du Saint Esprit en quelque sorte ! Ces enzymes disparraissant ou migrant vers d'autres utilités, ayant fait leur temps, leur rôle. Une chaine infinie progressant vers une évolution. L'homme est un maillon de cette chaine infinie !

Principes de la fermentation lactique :

les ferments lactiques sont des microorganismes constitués en grande partie par des bactéries formées par l'amidon des céréales, le saccharose ou fructose des fruits ou des légumes ou bien aussi du lactose du lait auquel il a donné le nom d'acide lactique : glucose vers acide lactique par transforation. Il faut donc activer ces ferments par une acidification du milieu stoppant sa formation lorsque le pH atteint la valeur de 3,5 à 4 et se stabilise.

 


Ce type d'aliment apporte un intérêt nutritionnel, des effets bénéfiques pour la santé et une technique de conservation économique sans dépense d'énergie.

La conservation des aliments par la fermentation lactique devrait être utilisée dans notre société soucieuse de préserver aujourd'hui les énergies non renouvelables devenant de plus en plus rares; car elle permettrait de suprimer les dépenses inconsidérées et parfois inutiles des congélateurs et des réfrigérateurs.

Ces méthodes empiriques ont été utilisées pendant plusieurs siècles par des peuples ignorant nos procédés modernes trés complexes. Cette technique trés économique préserve et améliore les nutriments et les vitamines; les céréales fermentées sont plus digestes, le lait conservé par ce procédé est plus facilement digéré. Tout ceci bien sûr à condition d'utiliser des produits de qualité (par exemple ayant le label bio).

 

Voici, résumé, la méthode pour préparer des légumes lacto fermentés :

un récipient en grés (il existe des pots spécialement conçus pour ce procédé), une planche, un poids, un linge et un couvercle.

Râper les légumes ou les tailler en fines lamelles ou tranches. les disposer dans le récipient "saupoudrant" d'un peu de sel (0,8 à 1,5 % du poids des légumes) et tassant bien énergiquement les légumes. poser le linge, une planche et le poids. Au bout de 24 heures environ les légumes sous l'action du sel, auront rendu leur jus. Celui-ci doit recouvrir entièrement les légumes. Si ce n'est pas le cas on ajoutera de l'eau salée à 30 g au litre. Laisser alors le pot à température ambiante pendant une semaine.Puis vérifier le processus et ranger le pot dans une cave froide et dont la température constante ne dépasse pas 17 degrés.aprés un mois le produit est prêt à être consommé !

inspiré par le livre "Les aliments fermentés traditionnels" de Claude Aubert aux éditions Terre vivante.

 

 


 

MANGER BIO N'EST PAS CHER !

(Voir le film)

mais il faut remettre en question sa philosophie de vie !


 


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site