L'Agriculture BIOlogique, L'agriculture biodynamique, naissance de la Bio,

 

BIO


Les produits issus de l'agriculture biologique


L'agriculture biodynamique a été crée en 1924 par Rudolf Steiner, philosophe et scientifique autrichien. Selon lui elle "assure la santé du sol et des plantes pour procurer une alimentation saine aux animaux et aux hommes". Proche de l'agriculture biologique, sa spécificité vient de l'usage de "préparations" à base de produits naturels utilisés pour dynamiser les sols et soigner les cultures. L'agriculture biodynamique tient également compte de l'influence des astres et des rythmes de la nature, ce qui lui vaut d'être jugée trop ésotérique par ses détracteurs (qui n'ont rien compris à LA VIE !).

Elle connaît aujourd'hui  un succés grandissant parmi les viticulteurs.

 

L'agriculture biologique est née en Europe au siècle dernier dans le but de permettre aux sols de conserver leur fertilité naturelle et de fournir des produits de qualité tout en respectant l'environnement. Elle s'est développée en France à partir des années "50". Les règles de production biologique sont consignées dans des cahiers de charges établis par les professionnels et homologués par l'Etat et/ou par l'Union Européenne.

Le respect de ces règles est vérifié par des organismes ceritificateurs indépendants qui contrôlent chaque unité de production et de transformation de produits biologiques. Ce contrôle, payé par l'opérateur, est effectué au minimum une fois par an. Il aboutit à la certification des produits et constitue, pour le consommateur, la garantie que les produits qu'il achète sont composés de plus de 95% d'ingrédients biologiques et ne contiennent pas d'OGM.

La FNAB (Fédération Nationale des Agriculteurs Biologiques) est le réseau qui rassemble la grande majorité des agriculteurs "bio" français qui sont un peu moins de 12000. Elle rassemble 78 organisations départementales et 24 régionales.

Site de la FNAB : www.fnab.org

 

Naissance de la "BIO"...

 

Vers 1800 certaines personnalités ont commencé à se poser des questions sur l'environnement futur et sur l'emploi anarchique des engrais artificiels mis à la disposition des agriculteurs... En 1900 des recherches sont entreprises en France pour améliorer le rendement et la panification du blé. RAOUL LEMAIRE développe les engrais organiques; dans le même temps le Professeur DELBET répand l'idée de l'importance du magnésium sur la santé.

Raoul LEMAIRE se perfectionne dans la connaissance sur l'agriculture biodynamique.

A la fin de la première guerre mondiale l'Europe est affamée et les grandes société d'engrais : Le Comptoir Français De l'Azote, la Société des Potasses d'Alsace ou la Société des Scories Thomas, imposent leurs produits.

En 1920 LILI KOLISKO, par ses études, remarque l'importance des planètes et de la lune sur les plantes. En 1927 l'ancien Chancelier Allemand Michaelis incite à la création d'une coopérative agricole capable de vendre les produits issus de l'agriculture biodynamique. La marque DEMETER est ainsi crée. En 1930 en Allemagne prés de 1000 fermes de 200 à 1500 hectares pratiquent l'agiculture biodynamique. MARTIN SCHMIDT, agriculteur en Allemagne, sélectionne des variétés de céréales adaptées à l'agriculture biodynamique. En 1950 EHRENFIELD PFEIFFER, chimiste agronome ayant largement contribué au développement et à la diffusion de l'agriculture bidynamique crée aux Etats-Unis un institut de recherches pour mettre au point un procédé de compostage à base de déchets industriels et urbains...

De 1950 à 1960 c'est l'époque de la généralisation massive de l'emploi des engrais chimiques à base essentiellement d'azote et d'acide phosphorique purs, créant des déséquilibres dans le sol et ce jusque dans les années "80". Apparaissent alors des carences et des maladies, les terres sont appauvries, les labours de plus en plus profonds, les apports d'engrais chimiques augmentent,le   cheptel est malade : fièvre aphteuse, stérilité, tuberculose.

En Bretagne, paradoxalement, on s'aperçoit, par la voie vétérinaire, que ces phénomènes sont rares parce que les sols sont fertilisés avec des algues riches en magnésium : "Le Lithothame des Glénans". Raoul LEMAIRE pense alors que l'algue est capable de réequilibrer les sols empoisonnés pour développer la production de son blé. Il est aidé par CHARLES ROUDANT fondateur de l'industrie du "Lithothame".

L'agriculture biologique naissait en France.

Le "PAIN RAOUL LEMAIRE" commence à avoir du succés. Un calendrier des semis est inventé pour cette agriculture par MARIA THUM en 1961. Aprés les travaux de l'AFRAN, s'inquiétant de l'utilisation des produits chimiques sur les terres, JEAN BOUCHER crée en 1960 l'AFRAN et en 1964 l'AFAB. Ces organismes mettent leurs savoirs (la méthode d'agriculture "Le Maire Boucher") à la disposition des agriculteurs.

La presse occulte cette manière de cultiver !

On parle alors de plus en plus de cancers liés aux produits chimiques.

Certains agriculteurs pratiquant l'agriculture biologique édictent alors des règles. Par exemple : engrais vert obtenu par gyrobroyage, compostage amélioré, labours légers, aération des sols avec une machine spéciale et rotation des terres cultivées par l'assolement.

En 1964 c'est la naissance du premier syndicat d'agriculteurs "bio". Un congrés à Chabarrais, en Charente dirigé par l'ANDSAC, dénonce l'emploi des produits de synthèse et des produits toxiques dans l'agriculture et demande aux pouvoirs plublics une règlementation stricte à ce sujet. La même année voit la naissance de l'association "NATURE ET PROGRES" (http:/www.natureetprogres.org/) ferment du mouvement écologiste en France.

Les magasins "LA VIE CLAIRE", créés par HENRI-CHARLES GEOFFROY, développent leur expansion. Ces magasins prônent un certain mode de vie et l'idée est relayée par les intellectuels de l'époque. 

Toujours dans le même temps un vétérinaire dénonce les maladies des boeufs "Charolais", conséquence de cette chimie !  Ses déclarations sont rejetées par ses confrères !

En 1970, année de La Protection De La Nature, "l'agriculture bio" participe, pour la première fois, au salon de l'agriculture de Paris.

C'est aussi l'année où le CREDIT AGRICOLE REFUSE D'AIDER LES AGRICULTEURS "BIO".

C'est l'année où, dans l'Europe du Nord : Allemagne, Suéde et Pays-Bas, que se développe l'agriculture biodynamique aprés des pèriodes instables de politiques hostiles à cette PHILOSOPHIE. Et dans l'hémisphère Sud : Australie et Nouvelle Zélande, comme au Canada et aux Etats-Unis, cette agriculture commence à émerger.

Un premier salon de la protection de la nature a lieu à Rouen en 1971.

En 1972 un décret du ministère de l'agriculture permet d'utiliser le terme "biologique" interdit jusque là par le service des fraudes.

En 1974, à Grenoble, un congrés ayant pour thème "l'agriculture biologique" fait connaître l'amplitude du mouvement.

La même année l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) dénonce le gaspillage de l'agriculture intensive.

En 1975 la France devient le premier producteur d'agriculture biologique et l'année 1980 voit naître des organismes ayant pour but de développer "La Bio"  : la FNAB, l'IRAB, le CINAB...

Aprés la chute du mur de Berlin en 1989 les pays de l'Est reprennent les méthodes délaissées au début de l'ère communiste interdisant l'agriculture biodynamique, car les produits chimiques alors importées coûtent trop cher pour ces pays ruinés ! ! !

ANDSAC : Association Nouvelle pour la Défense de la Santé du Consommateur.

FNAB : Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique.

CINAB : Comité Interprofessionnel de l'Agriculture Biologique.

 

Sources : Nature et Progrés, Revue Biodynamis, Revue Biocontact...

 

Voir "Espace Press/Média".

 


 

 



Sous-pages :

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×